Mai 20, 2010 | engagements

Il y a quelques jours, je suis retombé sur les invariants pédagogiques de Célestin Freinet, un texte que j’avais croisé il y a quelques années.

Du coup cela m’a donné envie de me plonger dans la vie et le parcours de cet homme dont je regrette de ne pas plus souvent croiser le nom dans les lieux où il est question de pédagogie.

Si vous avez quelques minutes, prenez donc le temps de regarder cet extrait du film « l’Ecole Buissonnière » et n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires…
 

L’école Buissonnière – un film de Jean-Paul Le Chanois avec Bernard Blier dans le rôle d’un instituteur inspiré par les première années d’enseignement de Célestin Freinet.
.

Editions pour penser à l’endroit – www.pourpenser.fr

4 Commentaires

  1. Sandrine-Marie

    Bon, je me lance…je trouve cet extrait merveilleux surtout quand on réalise l'âge du film!!!J'aimerais le voir en entier! Je vais peut-être choquer du monde, tant pis! Je crois qu'il serait bon que beaucoup d'enseignants le voit, histoire d'allumer ou de rallumer la flamme qui peut si facilement s'éteindre…les commentaires du vieil instituteur sont toujours de mise et parfois même attendus des parents: "il faut de l'autorité, se faire respecter et travailler!" C'est vrai, c'est nécessaire mais il y a plusieurs chemins pour y parvenir. Et quelle montagne à gravir lorsqu'il y a au moins 25 paires d'yeux qui attendent que vous leur montriez à chacun qu'ils existent bien à vos yeux; vos yeux, vos paroles et à travers eux votre sensibilité doivent trouver comment atteindre, de façon positive, chaque enfant. Juste pour que chacun soit content d'être venu passer un moment avec vous, dans votre classe. Chacun doit pouvoir ressortir en ayant appris quelque chose, et pas forcément dans la matière enseignée, finalement; ce peut être sur lui-même, sur les autres, sur le monde, c'est mieux évidemment si en plus il y a des progrès dans la matière! Car il y a des programmes!!! Uniformité pour une hétérogénéité la plus totale, tant du point de vue des capacités des enfants, de leur fonctionnement cognitif, de leur nature, de leur vécu, de leurs envies, etc…Alors la phrase dite par le nouveau maître dans cet extrait est pour moi un poème que chaque enseignant devrait se remémorer à chaque heure de cours: "sous chaque visage une âme, comment la découvrir? Comment trouver le chemin qui mène à elle?"
    Bon, et si je vous disais que je suis enseignante, me croirez-vous?

    Réponse
  2. Albert

    Oui, c'est effectivement un film qui mériterait d'être vu lors de la formation des enseignants…

    Réponse
  3. Xavier

    Et bien, nous, à l'Improbable Librairie, nous avons organisé un ciné-débat, en projetant ce film et en faisant venir Jean-Luc Van der Linden, qui vient de publier "Pour une révolution pédagogique" aux éditions l'harmattan. Histoire de montrer que la pédagogie Freinet et toujours active, en France comme dans d'autres pays (La prochaine rencontre internationale des enseignants Freinet – RIDEF) aura lieu à Nantes fin juillet.
    Toutes les infos sur le site :
    http://www.icem-pedagogie-freinet.org/

    Réponse
  4. Albert

    Merci Xavier pour ce petit mot ! cela fait toujours très plaisir de constater que nos livres sont vraiment dans des lieux qui leur correspondent 😉

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
    0
    Votre Panier